Sep 30

Premier Café Happylab Amsterdam

Ça avait failli se faire à Londres et en fin de compte, c’est Amsterdam qui ouvre la première antenne Happylab en dehors de nos frontières !

L’équipe est franco-hollandaise et le café en anglais.

amimage1eamstamsterdam

Pour cette toute première édition, l’équipe Happylab Amsterdam m’a invitée à animer une turbine à bonheur. J’étais heureuse de saisir l’occasion pour aller revoir la belle Amsterdam que j’avais quitté dix ans plus tôt pratiquement jour pour jour.

Je suis une optimiste et le matin du café Happylab, je quitte Den Haag avec des chaussures d’été, un pantalon noir et 1h30 pour rejoindre Laurence, de l’équipe Happylab, avec qui je devais déjeuner aux alentours du Consulat de France.

Absorbée par la mécanique des trains, le temps s’est engouffré dans une faille spacio-temporelle et me voici chevauchant un tram pour tenter de limiter mon retard. Je cours et à droite, c’est la rue où je vivais, Kerkestraat ! Justement Laurence m’emmène déjeuner dans un des petits restos qui viennent d’y ouvrir. Une assiette, des couverts et un cadre plutôt chic. Je regarde la carte. Je zieute les plats de mes voisins. Effroi, ils ont tous des sandwichs. Ce sera donc sandwich dans assiette de porcelaine !

Après le déjeuner, nous sommes allées visiter une cave dans le centre qui pourrait accueillir les prochains cafés. Nous y rencontrons son gérant qui est un homme étonnant. En creusant un peu, nous découvrons qu’il est chef d’entreprise avec sa cave mais qu’il est aussi psychologue et qu’il intervient dans les entreprises comme un agent secret.

Processed with MoldivDes trombes d’eau s’abattent sur le briques et les pavés. Laurence part en courant sous la pluie, nous devons nous retrouver à 18h avec le reste de l’équipe.

3h avant de se revoir au prestigieux VondelCS où se déroule le Café Happylab. 3h de décomposition lente attaquée par la pluie, les ampoules et le smoothie aux fruits rouges. J’arrive complètement déconfite sauvée in extrémis par Virginie qui me reconnait malgré mon échine courbée et mon magnifique parapluie aux couleurs de la ville. Comment font les Hollandais pour rester digne avec un temps pareil !Processed with Moldiv

Nous allons nous réfugier à l’intérieur avec un bon thé à la menthe. Laura, Eva et Laurence ne tardent pas à nous rejoindre. Tout le monde se met au travail pour traduire en Hollandais la pioche des turbines. Chacune un petit plat et nous voilà fin prêtes.

L’équipe de VondelCS nous a apprêté la salle. Les participants arrivent. Mes cousins sont là et Céline ma collègue aussi. Ma collègue de “y a dix ans”. Elle a vraiment un goût particulier cette intervention.

Virginie prend le micro et annonce officiellement l’ouverture du premier café Happylab !

C’est mon tour. Une turbine avec une météo, un talentoscope et un secret du bonheur. Une belle turbine en anglais avec encore une fois, la possibilité de s’ouvrir, de partager.

Cercle de conclusion. Une dame raconte qu’elle s’est trompée de salle mais qu’elle est bien contente de son expérience. J’aime tant ces témoignages, ces incongruités qui viennent systématiquement nous surprendre. Nous nous quittons heureux d’avoir passé ce moment ensemble. Je connais mieux, l’une après l’autre chaque personne qui s’engage dans Happylab. Quelle fabuleuse aventure !

Le lendemain retour à Paris. Le Forum Happylab demande de l’attention, la date approche.

Happylabise

Joanna – co-fondatrice de Happylab

Les photos de la soirée

Retrouvez Virginie, Laurence, Laura et Eva sur la page Equipe de Happylab

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *